Dossier spécial

l’IRFMA, c’est dans 9 mois

En septembre, « l’Institut Régional de Formation des Métiers et de l’Artisanat » ouvrira ses portes en lieu et place de l’ancien CFA des Métiers de la CMA 30.

Présentation des travaux en cours et projection dans un avenir très proche, où 800 apprentis/an seront accueillis dans d’excellentes conditions – tout comme vous même, cher lecteur, si vous êtes tenté par une formation CMA 30 !

Accessibles aux apprentis, salariés et chefs d’entreprises artisanales, toutes les offres de formation de votre Chambre seront bientôt dispensées en un même lieu, au 904 avenue du Maréchal Juin, à Nîmes. Exit les espaces exigus et dispersés du CFA des Métiers et de la formation continue de la CMA 30, bienvenue à l’Institut Régional de Formation aux Métiers de l’Artisanat !

A la rentrée prochaine, début septembre 2015, on inaugurera d’abord l’espace pédagogique nîmois de l’IRFMA ; un grand bâtiment
qui abritera :

7 labos pour les métiers de l’alimentaire
(dont 2 en boulangerie, 2 en pâtisserie, 2 en boucherie et 1 en charcuterie-traiteur) ;
10 espaces pour les métiers de services
(avec 3 salons de coiffure, 2 instituts d’esthétique, 2 labos de prothèse dentaire, 1 labo bijouterie, 1 labo photo et 1 atelier floral) ;
2 ateliers dédiés au secteur du bâtiment
(froid/clim et électrotechnique) ;
1 centre de ressources pour les enseignements
transversaux, avec 10 salles de cours, 8 salles informatiques et 1 centre de documentation multimédia.

Destiné à accueillir notamment quelque 800 apprentis par an dans des conditions optimales de confort et de sécurité, le projet s’enrichira en 2016 d’un 2e bâtiment regroupant l’hébergement, la restauration et les bureaux administratifs.

Coût de l’opération : 20,56 M€ financés à 80% par nos partenaires nationaux, régionaux et locaux.

Ce qu'en pensent les artisans...

“Avec un meilleur cadre, plus de gens pourront se former”

Christelle LEWANCZYK

En formation BM esthétique

« On a déjà de très bonnes formations au CFA des Métiers. Alors si en plus, on a de nouveaux locaux plus fonctionnels… »

« Avec un meilleur cadre, plus de gens pourront se former dans de meilleures conditions. On ne sera pas obligé de bouger en cours de formation pour avoir des locaux aptes aux applications techniques. C’est très important, surtout pour le Brevet de Maîtrise qui est une formation très technique et complète. Un CAP, c’est trop peu pour devenir un vrai pro. Un BP, c’est ok, mais l’idéal, c’est le BM. Je passe actuellement le module pratique et j’applique toutes les méthodes qu’on m’enseigne. On a des professeurs très compétents, qui nous expliquent tout dans les détails.
On comprend mieux ce qu’on fait et pourquoi on le fait. C’est ça qui valorise le métier ! Plus tard, quand j’aurai bien développé mon entreprise, moi aussi je pourrai transmettre ces savoir-faire. À l’Institut Régional de la Formation aux Métiers et de l’Artisanat, bien sûr ! »

"Je viendrai y compléter ma formation actuelle"

Jessica CHARRIERE

Conjointe ADEA

« Ce sera bien d’avoir davantage de place et de faire des choses nouvelles. »

« C’est toujours un plus d’avoir de nouveaux locaux ! En 2016, je viendrai y compléter ma formation actuelle. Inscrite en ADEA depuis septembre, j’apprends aujourd’hui toutes les ficelles du métier pour seconder mon mari, plaquiste peintre. On a de très bons professeurs
avec la CMA 30. Je vais devenir une vraie conjointe collaborateur capable de gérer les devis, la facturation, la comptabilité, les relations
avec les banques… Tout ça, c’est nouveau pour moi. J’avais un bac pro commerce et distribution, je compte avoir le diplôme ADEA en
juin 2015. Ensuite, je pourrai bénéficier d’un nouvel accompagnement personnalisé, avec le Pack primo développement. Ce sera, j’en suis
sûre, encore très intéressant. »

“Mieux entourés et dans un meilleur cadre, les jeunes seront plus motivés”

Michel PUENTES

Ancien entrepreneur du bâtiment reconverti en formateur après un bilan de compétences

« L’IRFMA, ça me semble un bon projet. Mieux entourés et dans un meilleur cadre, les jeunes seront plus motivés. »

« J’ai été maître d’apprentissage et je le sais bien : beaucoup de jeunes décrochent en cours d’apprentissage. Et dans la maçonnerie, mon secteur, comme bien d’autres, peu de j eunes choisissent vraiment le métier par passion. Alors il faut les aider du mieux que l’on peut ! L’IFRMA me semble pour ça un bon projet. Ce sera utile pour les apprentis, mais aussi pour tous ceux qui veulent se former avec l’aide
de la Chambre. Moi par exemple, quand j’ai eu des problèmes de santé qui m’ont obligé à arrêter mon activité, mes enfants ont repris le flambeau en 2012 et j’ai fait un bilan de compétences, début 2013, à la CMA 30. C’est ce qui m’a permis ensuite de suivre un stage de formateur. En quelques jours répartis sur plusieurs semaines, on peut acquérir de bonnes bases pour aller de l’avant. Aujourd’hui, je peux aider ceux qui veulent apprendre la construction et la rénovation de bâtiment ».

TAXE D’APPRENTISSAGE

“je sais à qui l’attribuer…”

Comme chaque année, toutes les entreprises doivent s’acquitter de leur taxe d’apprentissage. Et comme chaque année, il y aura encore des entreprises qui ne préciseront pas le bénéficiaire qu’elles souhaitent soutenir ! Leurs fonds seront alors alloués à la Région, compétente en matière de financement des formations territoriales. Ne rien indiquer lors de votre règlement n’est donc pas un drame en soi, mais il est dommage de “ventiler” ces fonds en LR plutôt que de les attribuer au CFA vous correspondant.
Avec l’IFRMA, la CMA 30 a fait le choix d’investir pour l’avenir de tous les artisans. Soutenez notre démarche. Nous avons besoin de vous, chefs d’entreprises artisanales.

En versant votre taxe d’apprentissage à la CMA 30, vous financez l’avenir de votre secteur : soutenir notre CFA des Métiers, c’est garantir à vos futurs apprentis et collaborateurs des formations de qualité et des équipements performants.

Nous ne réussirons qu’avec vous, alors mobilisez-vous !
Versez votre taxe d’apprentissage à votre Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Gard AVANT LE 28 FÉVRIER 2015.

Construisons ensemble votre avenir !

Renseignements : Corinne FISCHER – 04 66 62 80 04

FacebookTwitterGoogle Plus
Copyright 2015 - Atonis - Cassonade - Mentions légales
Ce site a été réalisé avec ADAPT~EASY
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies.En savoir plusD'accord